Cahier des charges site Internet : comment bien le bâtir ?

Cahier des charges site Internet : comment bien le bâtir ?

La création de sites Internet est l’un des meilleurs moyens d’acter votre présence sur le web. Sa conception doit, cependant, suivre une ligne directrice que formalise le cahier des charges site Internet. Ce document est à un projet de création de sites web ce qu’est un business plan à un projet de création d’entreprises. S’il revient généralement au propriétaire du futur site de le concevoir, il est toujours très recommandé de confier cette tâche délicate à une agence web spécialisée, le fait étant que la construction d’un cahier des charges répond à des conditionnalités très précises. Quelles sont-elles ?

Quel est le bon format pour votre cahier des charges web ?

Trop souvent, la construction d’un cahier des charges est limitée à son contenu et très peu de personnes se concentrent sur la forme. Pourtant, elle est tout aussi importante que le contenu et doit répondre à plusieurs niveaux d’exigences.

Cahier des charges site Internet : comment bien le bâtir ?

Le premier concerne le format qui n’est autre qu’un document Word dans la majorité des cas. Celui-ci doit tout de même être très bien structuré ; c’est qui permettra sa compréhension. Le plan doit être clair et bien construit ; le chef de projet doit pouvoir en cerner les grandes lignes rien qu’en le lisant.

De même, le contenu d’un tel document doit non seulement être textuel, mais aussi graphique. Il faudra donc prévoir d’y inclure de nombreuses maquettes et schémas fonctionnels, ainsi que des images explicatives. Chaque étape de la présentation doit être détaillée avec un schéma, une image ou une maquette. Il existe plusieurs exemples cahiers des charges site web qui illustrent très bien plusieurs types de formats pouvant convenir à la nature de votre projet.

Que doit contenir un cahier des charges ?

 C’est de loin la partie la plus importante dans le processus de création d’un cahier des charges. Son contenu doit être complet et détaillé à la fois, et c’est à cette étape qu’il faudra vous en référer à un plan bien structuré et comportant les éléments suivants :

  • la présentation du projet dans son ensemble ;
  • le descriptif de la charte graphique ;
  • le descriptif technique et fonctionnel ;
  • la présentation des prestations et leur exécution.

La présentation du projet dans son ensemble

Cette présentation vous permet d’emmener le chef de projet digital dans l’univers de votre site, de votre entreprise ou de votre activité. Les éléments à prendre en compte doivent être d’une complétude et d’une exactitude irréprochables.

Présenter votre entreprise

Pour planter le décor, votre cahier des charges site Internet doit informer de la date de création de votre entreprise, de tous les produits ou services proposés, de différents axes de développement, du chiffre d’affaires, du nombre d’employés, des concurrents principaux, etc.

Vous aurez également à exposer l’importance du projet web dans le développement de l’entreprise. Dans le cas où le projet porterait sur la refonte d’un site qui existe déjà, vous aurez à apporter des précisions sur les technologies utilisées, la présentation actuelle. Il faudra surtout exposer les performances, statistiques à l’appui, en termes de taux de conversion et de rebonds.

Détailler les objectifs du projet web

Bien évidemment, vous ne vous lancez dans un projet web que pour atteindre des objectifs. Quels sont-ils clairement ? S’agit-il de créer un site vitrine de présentation de l’activité de l’entreprise ? Souhaiteriez-vous plutôt lancer une boutique en ligne pour vendre des produits ou des services ? Envisagez-vous de lancer un média en ligne ou plutôt lancer un événement au travers d’un support promotionnel ? Ce sont autant de questions auxquelles doit répondre un cahier des charges web.

En fonction de cela, vous pourrez par exemple déterminer les objectifs quantitatifs de votre projet web. Il s’agit notamment du volume de trafic que votre site devra atteindre mensuellement ou, s’il s’agit d’un site e-commerce, du volume de ventes prévu. Cela vaut également pour le volume de prospects à collecter par formulaire.

Préciser la cible

Dans une stratégie marketing efficace, le contenu doit être construit autour de la cible. Autant le parcours de la cible que les codes qu’elle utilise doivent être pris en compte. C’est pourquoi votre cahier des charges web doit en faire le point au travers de fiches répertoriant les centres d’intérêt de votre cible, sa nature (particulier ou entreprise) et sa hiérarchisation (jeunes ou vieux, femmes ou hommes, PME ou multinationales, etc.). Sur une base aussi précise, il est plus facile de déterminer le périmètre du site de façon plus technique, surtout si le site existe déjà.

Présenter le site existant

Si le projet porte sur une refonte d’un site déjà existant, vous devez indiquer auprès de quel CMS vous êtes hébergé et préciser la possession ou non d’un nom de domaine personnalisé. Il faudra également préciser si vous souhaitez une refonte totale (changement de design et de logo) ou plutôt améliorer ce qui est déjà fait.

Le descriptif de la charte graphique

Après avoir planté le décor, votre cahier des charges web doit présenter tous les aspects graphiques de votre site. Ce qui implique des précisions sur la charte graphique et le design du site.

Préciser les éléments de la charte graphique

Les détails que permet de préciser une charte graphique posent les bases de l’identité de votre site. Il s’agit notamment :

  • du logo ;
  • du visuel ;
  • de la police et de la taille ;
  • du code couleur ;
  • du nombre de pages.

Étant donné qu’il s’agit d’éléments graphiques, une illustration via une maquette vous permettra de donner un aperçu plus réaliste de vos ambitions. Pour cela, n’hésitez pas à vous inspirer d’un cahier des charges exemple pour construire chaque détail comme il se doit.

Préciser les éléments du design

Les sites web répondent à plusieurs niveaux d’exigence en ce qui concerne le design. C’est l’occasion de préciser ceux qui régiront le vôtre, notamment en ce qui concerne le choix des effets parallaxes ou du flat design.

L’idéal sera qu’autant la charte graphique que le design soient présentés par des maquettes de façon claire et détaillée. Grâce à ce cahier des charges très détaillé, votre chef de projet digital en aurait un aperçu plus réaliste et pourra s’en rapprocher le plus possible lors de l’exécution du projet.

Le descriptif technique et fonctionnel

Les détails techniques d’un cahier des charges site web prennent en compte les points suivants :

  • l’arborescence ;
  • la présentation fonctionnelle ;
  • les détails du contenu ;
  • les exigences techniques.

Donner les détails de l’arborescence

À ce niveau, vous devez apporter des précisions sur l’organisation des pages principales, des différentes sections du site, les rubriques.

Proposer une présentation fonctionnelle

Il s’agira de préciser à ce niveau si votre site vitrine intègre un moteur de recherche, un champ d’inscription newsletter ou encore un espace client sécurisé avec mot de passe. C’est également le lieu de préciser l’affiliation du site avec un blog ou une boutique en ligne. Dans ce dernier cas, les modes de paiement et livraisons devront être précisés dans votre cahier des charges site web, de même que les fonctionnalités de cross-selling.

Détailler le contenu

S’il est important de définir les détails du contenu, c’est parce que le référencement de votre site en dépend, mais également son taux de conversion. Outre le contenu textuel, si vous prévoyez des images ou des vidéos, il faudra le préciser. Si vous souhaitez garder la latitude de pouvoir modifier votre contenu à tout moment, ou de créer de nouvelles pages, il faudra aussi le préciser. Cela vaut également pour les standards SEO et HTML (méta-informations et les balises titres).

Exposer les exigences techniques

Les exigences techniques doivent prendre en compte les précisions relatives à l’intégration de systèmes tiers comme ceux de Webanalyse, l’e-mailing, les réseaux sociaux, le marketing automation, la comptabilité, la facturation, etc.

Certaines questions essentielles doivent également trouver des réponses à ce niveau : avez-vous pensé aux technologies obligatoires à un site web comme les frameworks, les langages ou les CMS ? À quel prestataire voulez-vous confier l’hébergement de votre site ? Quels sont les navigateurs compatibles à utiliser ? Avec un exemple de cahier des charges aussi bien détaillé, vous avez la ligne directrice du projet.

La présentation des prestations attendues et leur exécution

Une fois que les différentes modalités techniques sont précisées, la prochaine étape consiste à préciser le profil du prestataire qui sera chargé de l’exécution du projet, et ce, à travers les prestations attendues de lui. On attend également de vous que vous présentiez un planning et les méthodes de suivi.

Lister les prestations nécessaires

 En la matière, les prestations peuvent se décliner comme suit :

  • le développement du site ;
  • l’élaboration du design ;
  • l’hébergement et le nom de domaine ;
  • les migrations d’actifs du site existant ;
  • les mises à jour et les maintenances ;
  • le référencement et le marketing.

Vous n’oublierez pas de préciser les critères de sélection du prestataire de choix.

Établir un planning d’exécution

Les potentiels prestataires doivent être renseignés, au travers de votre document, de la date limite de soumission de candidature, celle des soutenances orales si elles ont été prévues et du délai de sélection.

Vous apporterez autant de précision quant aux deadlines prévus pour l’exécution des travaux des différents intermédiaires au projet, sans oublier, bien évidemment, de préciser la date de livraison définitive du projet.

Proposer une méthode de suivi

Comment envisagez-vous de faire le suivi de votre projet ? Si la communication doit se faire par téléphone, par e-mail ou en présentiel, cela doit être précisé. Suivant quelle périodicité le suivi devra-t-il être réalisé ? Si vous avez prévu un suivi journalier ou hebdomadaire, il faudra aussi en faire cas.

Qui peut rédiger un cahier des charges site web ?

La précision et la rigueur sont au coeur du processus même de création d’un cahier des charges web. Au regard de tout ce qui précède, vous comprenez que c’est un travail qui fait intervenir de nombreux détails techniques. La personne qui est en charge de sa construction doit avoir un sens de l’organisation et du détail très poussé. Il doit être capable d’adopter une démarche méthodique qui facilite la lisibilité du document et sa compréhension.

Le faire soi-même

Il est plus aisé d’accoucher les idées d’un projet qu’on gère personnellement. C’est la raison pour laquelle la personne la plus apte à rédiger un tel document, c’est vous-même. Vous avez l’occasion de maîtriser tous les détails de votre projet de A à Z. Comme vous l’aurez compris, cela exige de vous une bonne dose de connaissances sur les détails techniques de l’édition de site web : le minimum en web design, en arborescence ou encore en référencement. Seule une documentation profonde vous permettra d’avoir une connaissance approfondie de chaque détail et il s’avère que c’est un exercice chronophage. Il existe sur le Net plusieurs exemples cahiers des charges site Internet dont vous pouvez vous inspirez.

À cela s’ajoute l’éventualité que vous passiez à côté de certains détails importants de ce document, parce que ce n’est pas un exercice auquel vous êtes habitué. Dans ce cas, le recours le plus avantageux pour vous est de confier cette conception à un professionnel.

S’en référer à une agence web spécialisée

La construction d’un cahier des charges incombe au chef de projet digital. Ce professionnel vous proposera à coup sûr une solution binaire. L’exemple cahier des charges qui l’illustre le mieux est celui qui combine le modèle fonctionnel et le modèle technique.

C’est une démarche qui lui permet de construire un document qui respecte toutes vos exigences. C’est généralement à cela que sert le cahier des charges fonctionnel. Il est très souvent un brouillon, résultant des échanges entre votre chef de projet et vous.

C’est le cahier des charges technique qui résume les étapes de l’édition du site web, notamment les différentes expertises techniques qui interviendront. C’est ainsi que le choix du thème graphique, de l’arborescence, de la performance du site, etc. sont répertoriés. À ce niveau, l’intervention de professionnels comme des intégrateurs, des développeurs, des web designers ou encore des webmasters est nécessaire. C’est sur la base de leurs avis qu’est construit ce précieux document.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, le travail procédurier et technique qui est effectué lorsque vous faites appel à une agence web est bien plus complet et plus élaboré. Un chef de projet digital vous proposera certainement plusieurs exemples de cahier des charges parmi lesquels vous saurez faire votre choix. C’est une option à privilégier lorsque vous envisagez de construire un site professionnel et bien référencé.